Révolution naturelle

La librairie de la Gryffe tiendra un stand de livres durant cette 6ème édition du Salon des Débouchées. Pour ceux qui ne la connaissent pas, la librairie de la Gryffe est une librairie libertaire qui brandit haut le drapeau noir depuis 1978 à Lyon.
5 rue Sébastien Gryphe, 69007 LYON.
Ouverture du lundi au samedi de 14 à 19 h
Tel/fax : 04 78 61 02 25.

La présence de la Gryffe au salon s’inscrit dans le cadre de "Novembre Libertaire" dont le programme détaillé a été punaisé ici. Concerts, spectacles, débats, conférences, films, visites dans pas moins de 15 lieux lyonnais.

Pour avoir des informations sur la librairie :
- http://rebellyon.info/+-La-Gryffe-+
- https://www.facebook.com/librairielagryffe

Pour rester dans le sujet, l’absence de définition précise de ce que devrait être le vin nature porte toujours à controverse. Faut-il légiférer, créer un label, mettre des cadres ou rester libre ? Le modèle économique du milieu du vin naturel peut-il servir d’exemple ?, etc.

Il n’y a pas de plus belle révolution liquide que celle du vin naturel

PAR ANTONIN IOMMI-AMUNATEGUI

Dans la vie d’un amateur de pinard, il n’y a rien de plus pénible que de participer à un débat sur le vin naturel. Participer à ces conversations, c’est comme vouloir bronzer sur des sables mouvants : c’est très con et très épuisant. La vérité, c’est que le vin naturel existe, que des gens en boivent et qu’à partir de là, il n’y a pas vraiment lieu d’en débattre. En revanche, il a sûrement besoin d’être expliqué un minimum. C’est que le vin naturel répond à des problématiques, propose un nouveau modèle de création, de distribution et de consommation. Il est au cœur de nouveaux enjeux et possède sa propre (contre) culture. Le vin naturel a besoin d’être mis en contexte et en perspective. Je m’y colle.
(Lire la suite)

Antonin Iommi-Amunategui est blogueur pinard depuis 2008, auteur, organisateur de salons des vins « actuels et naturels » et autres « nuits des vins nus ». Depuis 2012, il sévit sur No wine is innocent (un blog hébergé sur Rue89) et a récemment publié, aux éditions de l’Epure, le très bon Manifeste pour le vin naturel.


« Le vin nature est une goutte de vin dans un océan de produits œnotechniques »

UN ENTRETIEN AVEC MICHEL LEGRIS

En 1999, Michel Le Gris, caviste à Strasbourg, écrivait : « L’art vinicole de cette fin de siècle est marqué par la soumission croissante du goût du vin aux exigences de la logique économique. [1] » Passé le nouveau millénaire, retour sur le constat de standardisation commerciale du vin et ses résistances.

(Lire l’entretien...)